Mettez des noix dans votre assiette !

Facebooktwitterrss

On se demande souvent comment remplacer les protéines animales dans notre assiette et bien voilà une des idées possible et gouteuse : la noix et en particulier la noix de Grenoble.

En premier lieu, il faut s’assurer que l’on n’est pas allergique car ce fruit est un des allergènes majeurs et que cela ne génère pas d’aphtes au niveau de la sphère buccale, ce qui dans les 2 cas serait juste un révélateur de terrain. En effet, on peut considérer qu’il existe assez peu de « vraie » allergie et que l’on peut plutôt parler d’intolérances alimentaires qui revient à signer un déséquilibre de la flore intestinale ou une perméabilité de la muqueuse intestinale associée à une stimulation « désordonnée » du système immunitaire.

Avec mon panier Bio du Val de Loire, je mets du Pep’s dans mon assiette : cette semaine, je n’avais plus de noix dans ma corbeille et bien mon panier m’en livre un sac  bien dodu !!!

La noix est un fruit « santé » qui a toute sa place dans un régime équilibré : on peut la manger à croquer, seule ou en accompagnement. Elle se marie bien avec du fromage, en déclinaison du Miam O fruit (que vous pouvez en recette sur mon blog) et bien sûr en huile. Lire la suite →

Facebooktwitterrss

Conseils pour une alimentation équilibrée

Facebooktwitterrss

Le « Bien manger » devient un argument de chaque média d’aujourd’hui et pourtant il devient au combien difficile : éloignement des sites de production, alimentation très transformée et plus qu’industrielle, de moins en moins d’aliments « vitalogènes » dans nos assiettes et de temps pour les cuisiner, moins de repas partagés en famille en semaine, plus le temps de regarder nos assiettes, les humer, mastiquer (étape essentielle pour une bonne digestion, un bon métabolisme et surtout un confort digestif en limitant les fermentations et les putréfactions à l’origine des spasmes, des ballonnements et des flatulences qui sont légion pour beaucoup).

Attention au retour de bâton que sont les déséquilibres alimentaires liés à des excès, des mauvaises habitudes ou des carences nutritionnelles, celle-ci étant le comble d’une époque qui nous fait trop manger en quantité et en fréquence.

Ces déséquilibres peuvent passer inaperçus à 20 ans ou à 30 ans mais l’approche de la quarantaine, s’inscrivent les erreurs de manière visible dans notre corps : bourrelets disgracieux, peau cheveux et ongles en mauvais état, état de  fatigue chronique, sommeil de mauvaise qualité…

Bref la liste peut être longue et revient souvent en rendez-vous de bilan. Alors que faire?  la clef est de bon sens :

REVENIR A UNE ALIMENTATION ADAPTÉE A NOTRE CAPACITÉ DIGESTIVE.

Répondre aux besoins physiologiques de notre corps :

  • Se reposer
  • Se recharger
  • Bien se nourrir en accord avec nos besoins et notre constitution
  • Éliminer car comme je le dis souvent notre corps est un vase qu’il convient d’entretenir pour faire durer le bouquet de fleurs qu’il héberge en permanence (nos organes, nos liquides, notre flore microbienne appelée aussi microbiote ou écosystème).

Alors bien choisir ses aliments et notamment ses fruits et légumes peut être un véritable parcours du combattant surtout en région parisienne.

Et manger BIO prend tout son sens à condition de garder raison et esprit critique :

Un article pour résumer les 4 bonnes raisons simples de consommer BIO :

http://www.lasantedanslassiette.com/au-menu/dossiers/l-alimentation-bio/mangerbio.html

Quel apitoiement devant les étals des grandes surfaces qui affichent des fruits et légumes aux tristes mines ou pire emballés, emprisonnés dans des emballages plastiques…mais surtout loin d’être de vraie qualité BIO. Tous ces produits venus du bout du monde, ou de soi-disant culture biologique comme nous en sommes inondés, je ne citerai pas de provenance mais le bon sens nous rappelle que nos terres agricoles françaises peuvent être riches des produits dont nous avons besoin.

Restent quoi alors :

  • Les marchés, à dénicher pour trouver la perle « rare » qui affichent de beaux produits aux justes prix,
  • Les cueillettes comme le réseau « Chapeau de Paille » qui permet en plus d’être en contact direct avec les aliments de les cueillir, les peser puis les emporter dans nos paniers.

Et je démarre pour ma part un abonnement avec les Paniers du Val de Loire et mon 1er panier est prometteur : pour une somme modique, je reçois 3 belles carottes ensablées, 3 pommes, 3 betteraves crapaudines, des jeunes pousses et un sachet de pois chiche secs à cuisiner avec une idée de recette agrafées avec.

Je suis ravie et j’attends mes prochains paniers avec impatience, leur site vous permet d’ailleurs de connaitre à l’avance la composition afin d’ajuster ses achats complémentaires.

Cette association de cultivateurs propose divers formules, à adapter selon ses besoins et la composition de la famille.

Le Centre d’Entrepreneuriat est désormais lieu de dépôt : chaque jeudi, une livraison assure l’acheminement des commandes.

Alors pourquoi se priver ?

Car rappelons que la santé passe par une consommation quotidienne de fruits et légumes frais, bien préparés qui seront sources de nutriments, de vitamines, de minéraux, d’antioxydants qui combleront l’appétit et surtout nos besoins cellulaires.

Acheter frais d’accord mais bien les conserver est aussi une étape essentielle.

Pour vous aider : En bonus, un tableau qui rappelle les durées de conservation de nos produits frais pour une alimentation santé et durable.

A vos économes !

Liens pour manger BIO, LOCAL et SAIN :

http://www.chapeaudepaille.fr/presentation-cueillettes-chapeau-de-paille.html

https://www.lespaniersbioduvaldeloire.fr/

 

 

 

Facebooktwitterrss

Une technique d’hygiène de vie « Gandouch »

Facebooktwitterrss

Une technique d’hygiène de vie « Gandouch »

Cette technique aussi appelée « Oil pulling » fait partie intégrante de la médecine ayurvédique. La naturopathie étant son pendant occidental, voici un court article pour découvrir une façon originale, tellement simple à mettre en œuvre pour s’occuper de sa bouche, de ses dents et de sa langue de façon prophylactique voire ludique, sans produit compliqué. Lire la suite →

Facebooktwitterrss

Mode d’emploi pour choisir un extracteur de jus

Facebooktwitterrss

Marie, Alex et Virginie sont trois amis avertis tournés vers les jus et leurs bienfaits pour la santé.

La fin de l’hiver montre ses premiers signes, le printemps sera peut-être pour vous l’occasion d’investir dans un extracteur de jus avec des légumes et des fruits tant attendus avec les beaux jours à venir.

Voici un article de Marie pour vous guider et aider à faire votre choix.

Je vous invite à visiter leur blog: http://extracteursdejus.net pour vous faire une idée de l’offre et des avantages de chaque appareil. Un site de comparaison clair, complet, convivial né de l’amitié de ces trois blogueurs.

Bonne lecture !!!!

 

Choisir un extracteur de jus : Mode d’emploi

Comme beaucoup d’entre vous le savent, l’extracteur de jus est une machine permettant d’extraire le jus des fruits et des légumes dans l’optique d’en récolter le maximum de nutriments (vitamines, oligoéléments etc.). Le fait de boire des jus tout frais permet ainsi de nourrir son corps d’un tas de bonnes choses pour sa santé. Il faut dire que boire des jus maison regorge d’avantages d’un point de vue santé, voici lesquels ! Lire la suite →

Facebooktwitterrss

Utiliser son NEZ pour mieux VIVRE

Facebooktwitterrss

Elixir essentiels DEVA

Nouveauté au cabinet : pour des séances plus relaxantes !!!!

Quand on sait que l’odorat est le sens le plus primitif, le plus archaïque et qu’il se met en place avant la naissance et qu’il est bien souvent délaissé….

Notre nez est notre moyen de survie comme pour les animaux qui savent flairer leur proie ou le danger, l’homme depuis la nuit des temps utilisait son nez pour son alimentation, pour la chasse.

Respirer est un geste automatique, réflexe, inconscient et pourtant sur lequel nous avons la « main ». On peut agir, moduler et inspirer comme souffler comme bon nous semble. Quand on sait que le fait de rentrer dans le métro, coupe notre odorat qui perd une partie de sa compétence….

Utilisons aussi notre capacité olfactive et respiratoire, car bien souvent, nous limitons nos mouvements respiratoires sous l’effet inconscient du stress, de la pollution ou des mauvaises odeurs. Lire la suite →

Facebooktwitterrss

J’ai testé le « Mind-Mapping »

Facebooktwitterrss

Parce-que ça faisait très longtemps que j’en entendais parlé, que certaines amies ou collègues le pratiquaient depuis bien des lunes …. Je me suis dit : faisons quelque chose de nouveau car c’est là, le secret de la longévité…. Rafraichir ses neurones avec de nouveaux outils.

Ma collègue naturopathe Alexandra Angelot, certifiée experte en Visual mapping par  Ibermapping, pratique et forme des personnes souhaitant s’approprier cette technique. Celle-ci est simple, ludique et hyper pratique pour la prise de note, la préparation de cours, de fiches de révisions, de conférences, d’ateliers, pour mettre à plat et en images un projet, un objectif…. Lire la suite →

Facebooktwitterrss

Mieux vivre son travail. Conférences

Facebooktwitterrss

Mieux vivre son travail : comment y parvenir ?

Conférence  Samedi 9 décembre à 14h30.

C’est pas toujours la joie au travail ?

Pour y remédier, nous vous invitons à découvrir comment l’alliance
De 2 approches professionnelles peut vous redonner
le sourire et la motivation

Comment rester zen quand c’est la tourmente au travail ?

Découvrez comment vous créer une bulle de tranquillité facilement, rapidement et en toute autonomie
Atelier Samedi 16 décembre de 10h30 à 12h30 *
Cet atelier se terminera par une surprise gourmande !

Retrouver le juste équilibre vie pro / vie perso

Conférence  Samedi 13 janvier à 10h30

La nature et ses bienfaits pour être en forme dans son travail.

Conférence  Samedi 10 février à 10h30

Qui sont vos conférencières ?

L’auteur de ce blog : Corinne Géray-Gié
Naturopathe et réflexologue plantaire

Florence Isabelle Perreau
Formatrice et coach en Mieux-Etre au travail
site internet : www.nouvelhorizonpro.com
email : contact@nouvelhorizonpro.com

*

Pour télécharger le programme, cliquez sur le le lien ci-dessous :

Mieux vivre son travail

 

Facebooktwitterrss

Recette de madeleines au chocolat sans gluten

Facebooktwitterrss

Madeleines au chocolat sans gluten

Préparation : 15 minutes / Cuisson : 10 minutes / Repos : 1h au frigo

Ingrédients :

Farine de riz : 120 gr

Farine de sarrasin : 100 gr

Levure BIO : 1 sachet

Sucre semoule Bio : 50 gr

Œufs : 3 entiers

Lait végétal (coco, amande) : 6 cl

Chocolat 75% cacao Bio : 1 tablette

Beurre Bio : 50 gr

Amandes en poudre : 2 cuillères à soupe

Pralins en poudre ou autre oléagineux (noix, noisettes) : 2 cuillères à soupe

Mode opératoire :

Mélanger délicatement au fouet les ingrédients secs (farine, sucre, levure),

 Ajouter le lait,

Faire fondre le chocolat et le beurre doucement et ajouter une fois le mélange fondu au bol d’ingrédients secs,

Ajouter les œufs, les poudres d’oléagineux,

Laisser reposer au frais 1h pour durcir la préparation qui sera plus facile à mettre en moules,

Préchauffer le four à 180°C (th.5-6),

Mettre dans des moules à madeleines ou autres individuels,

Faire cuire 10 minutes et tester la cuisson avec un couteau.

 

Pour remplacer les œufs :

Pour les allergiques ou intolérants, il est facile de remplacer les œufs par les graines de chia qui doivent être bien hydratées au contact du lait végétal dans la préparation :

                                                 => 1 cuillère à soupe de graines de chia = 1 œuf

 

A savourer avec une tisane ou un lait chaud végétal avec du miel !!!!

Facebooktwitterrss

Un petit-déjeuner pour changer ses habitudes du matin

Facebooktwitterrss

Un petit-déjeuner pour changer ses habitudes du matin :

Smoothie Banane lait de coco

 

J’entends souvent « je ne sais pas quoi manger au petit-déjeuner » surtout lorsqu’on aborde les changements d’habitude qui sont bien ancrées. Et sortir du café, jus d’orange, tartines et confitures est parfois un crève-cœur voir un saut dans le vide.

La première question est d’ailleurs : « ai-je faim au réveil ? » car on a l’habitude de prendre son petit-déjeuner parmi les tâches incontournables à accomplir le matin, bercés que nous sommes par le discours de nos parents et des publicités « bienveillantes » : il faut déjeuner et ne pas partir le ventre vide !

Bien, c’est à voir ! En effet, certaines personnes ont spontanément l’appétit aiguisé mais d’autres plutôt pas, le foie pouvant faire des siennes au réveil, certains se sentent  plutôt nauséeux voire écœurés à l’idée de devoir avaler quelque chose.

Le bon sens invite donc à prendre quelques instants pour répondre à cette question et du coup, s’interroger sur ce que veut dire avoir faim.

Une fois cette étape de passée, le meilleur conseil pour réveiller ses papilles et son estomac en douceur est de commencer par un verre d’eau, d’une eau faible en minéraux (pour drainer et débarrasser le corps de ses encrassements), de préférence à température pour comme je le dis volontiers « rincer la tuyauterie » comme on ferait couler notre robinet de la salle de bains au retour des vacances !

Ensuite, prendre le temps de composer un petit-déjeuner « re-boostant », peu riches en sucres raffinés,  pour éviter le coup de pompe de 11h.

Voici 2 idées de petit-déjeuner qui apportent Pep’s et vitalité en cette fin d’année :

Pour affronter les baisses de température, donner au corps ce dont il a besoin comme « bon » carburant pour démarrer la journée et avoir un apport nutritionnel plutôt protéiné et riche en vitamines et antioxydants. La poudre d’amande apporte de la glutamine

Petit rappel : les antioxydants classiques sont les vitamines A, C et E, les polyphénols contenus dans les fruits rouges (baies, fraises, figues) et les légumes (tomates, aubergines, carottes), le thé vert, les aromates (ail, oignon, curcuma, gingembre, herbes aromatiques).

 

Pour ces 2 idées de petit-déjeuner : la banane est à l’honneur, riche en amidon (pour apporter de l’énergie et éviter le pic d’insuline provoqué par des aliments trop sucrés), la choisir pas trop mûre mais elle fait aussi l’affaire quand elle est déjà bien avancée pour être simplement croquée.

  • Le miam Ô fruits, version fin d’automne avec des figues fraiches et du pollen frais (Pollenergie)
  • Le smoothie banane-coco-amande en poudre

 

La recette du Miam Ô fruits :

Ingrédients BIO : banane, citron, miel, huile alimentaire (colza, noix, olive), oléagineux (cajou, amandes, noix, noisettes), graines (courges, tournesol, sésame, lin) et fruits frais de saison.

Principe : Écraser et émulsionner la banane, ajouter 1 cuillère à soupe d’huile BIO,

Presser ½ citron dessus, (ajouter du miel)

Ajouter les oléagineux (entiers ou mixés) et les graines,

Mettre éventuellement des fruits de saison coupés par-dessus.

 

Le smoothie banane-coco-amande en poudre :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ingrédients :

2 bananes pas trop mûres,

Lait végétal (riz ou amande ou coco) équivalent à 2 grands verres (soit environ 400 ml),

Poudre d’amande BIO : 2 cuillères à soupe,

Pollen frais (diverses variétés sont proposées par Pollenergie, au choix selon l’humeur et le besoin, sur les conseils de votre naturopathe),

Mixer le tout et consommer dès qu’il est prêt. Peut être gardé au frais quelques heures (2-3h)

 

Bonne dégustation au petit-déjeuner ou au goûter !!!

 

Pour aller plus loin :

Les bienfaits insoupçonnés des amandes :

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=amande_nu

Le pollen frais et ses différentes saveurs selon les fleurs :

https://www.pollenergie.fr/tous-nos-pollens-frais,fr,3,145.cfm

Facebooktwitterrss

Bien manger, bien vivre.. tout est lié

Facebooktwitterrss

Voici le lien d’un autre blog très sympathique sur lequel vous pourrez m’écouter parler de la nourriture et de son impact sur nos émotions.

Une courte interview que je suis heureuse de vous faire écouter :

Nos émotions influent sur la qualité des aliments, de la digestion et sur le message envoyé à notre organisme.

 

La relation à la nourriture commence au stade foetal. Nous sommes tous nourris par le cordon ombilical de notre mère et dès que nous sommes assez développés, nous pouvons différencier certains gouts. Arrive ensuite le sein ou le biberon, ce moment lové, en sécurité, puis les premiers plaisirs sucrés, les premiers gâteaux et autres « je te donnerai un bonbon ». Cette relation, propre à chacun, nous berce depuis notre enfance. Ce sont à ces moments que l’adulte se réfère quand il cherche une nourriture « doudou », un réconfort… Et s’il existe cette nourriture émotionnelle que l’on connait bien, on sait maintenant également que l’état dans lequel on se trouve au moment d’un repas modifie complètement les nutriments dont l’organisme va bénéficier. Lire la suite et écouter le podcast

 

 

Facebooktwitterrss